Quelle famille de comédiens rencontre molière

[Cours] Jean-Baptiste Poquelin

De même que sa personne physique est généralement regardée comme un type de beauté, un lieu-commun déjà vieux le comble de toutes les vertus morales. Jules Lemaître.

Molière - L’Homme et le Comédien - Wikisource

Baron opinant pour quatre pistoles: Il avait la main ouverte et prêtait facilement de grosses ou de petites sommes aux débiteurs les plus variés, gros personnages, amis, petites gens: Dans sa conduite avec ses ennemis, ses rivaux, ses protecteurs, les grands personnages, le roi, on voit un homme très honnête, très droit, mais très souple et très avisé.

Partout une sûreté de raisonnement qui dénote son philosophe nourri de logique. Ceci est une autre affaire: Ceux de Molière, par la synthèse de leurs traits divers, représenteraient assez bien son propre caractère. On a reconnu les traits essentiels de cette morale des honnêtes gens que Sainte-Beuve a définie dans Port-Royal avec une si pénétrante justesse. Molière devait à Gassendi le point de départ de cette morale, car de la métaphysique de son maître il prit rien ou peu de chose. Il faisait comme eux sur les matières de foi, protestant de son respect pour elles, les réservant peut-être dans sa conscience, mais la conviction profonde, la direction intérieure, le recours toujours prêt, tout cela lui manquait.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

Elle naît, en apparence, par hasard: Découvrez sur aLaLettre un résumé de Candide de Voltaire. S'inscrire Se connecter. Molière va alors créer des farces comme Les Précieuses ridicules et Sganarelle ou le Cocu imaginaire. Dans ce cas, la postérité devrait être doublement reconnaissante à Corneille qui lui aurait donné deux fois Molière. Aux représentations de pièces sérieuses, telles que Cinna , Nicomède , Zénobie même, il joignit, pour égayer le spectacle , les farces et les comédies qu'il avait composées en province; puis il eut l'audace d'attaquer sur son théâtre un des travers les plus à la mode dans la haute société d'alors, la préciosité, l'exagération ridicule des qualités heureuses que l'hôtel de Rambouillet avait su donner à la ville et à la cour.

Il pratiquait, et, en mourant, demandait un prêtre avec instances. Agir autrement eût été une grosse imprudence au XVIIe siècle pour un homme très en vue, obligé de compter sur les puissances.

Biographie de Molière – l’illustre théâtre 1643 1658 - Littérature

Comme Gassendi, comme plusieurs autres du même caractère, il tenait à finir convenablement. Les papiers de Molière, publiés par Eudore Soulié, nous introduisent, en effet, dans une demeure vraiment somptueuse. Son logement de la rue de Richelieu ne comprend pas moins de deux étages, le premier et le second, avec quatre entresols et de vastes dépendances. Au moment de sa mort, il était servi par un domestique assez nombreux pour une famille de trois personnes: Cependant, même sous cette administration, il vivait au jour le jour, sans trop songer au lendemain.

Il ne manqua pas dans la vie de Molière.

Achetez des livres à propos de « molière » chez l'un de nos partenaires

Il en fait le ressort et le sujet de deux pièces entières: En effet, les deux premiers quatrains du sonnet reparaissent dans la plainte de Psyché. Je ne vois guère sous cet aspect le Molière jeune et ardent qui court les grands chemins de Languedoc: Joignons à ces causes la morale épicurienne à laquelle il avait donné la direction de sa vie. Molière ne fit pas exception à la règle.

Plus il réunissait autour de lui les élémens du bonheur, plus le bonheur le fuyait. Il y a deux familles de rieurs, les rieurs gais et les rieurs mélancoliques. Ya-t-il, dans Argan, quelque chose de Molière lui-même?

Avant de répondre à cette question, essayons de suivre à travers son théâtre la gradation de ses sentimens sur le médecin et les médecins. Filerin, une définition vraiment cynique. Puisque le ciel nous fait la grâce que depuis tant de siècles on demeure infatué de nous, ne désabusons point les hommes avec nos cabales extravagantes et profitons de leurs sottises le plus doucement que nous pourrons. Il faut que sa rancune ait été bien forte pour lui faire commettre une faute contre son art.

Le placet cité est du mois de février et, en septembre, Molière reprend les armes avec Monsieur de Pourceaugnac. Cette fois encore, les coups sont terribles et portés de sang-froid: Cependant, offraient-ils matière à des attaques si répétées? La cour était à l'image du roi, cela va sans dire; la société parisienne, où les femmes trônaient et donnaient le ton, était d'une politesse exquise, et les auteurs de ce temps-là se nommaient Corneille , Pascal , Bossuet , Quinault , La Fontaine , en attendant les jeunes qui avaient nom Boileau et Racine.

Ainsi Molière chef de troupe rencontrait à Paris, en , tout ce qu'il pouvait souhaiter de plus avantageux: Protégé par le jeune duc d'Orléans et bientôt par le roi lui-même, il obtint dès le premier jour des succès éclatants.

Aux représentations de pièces sérieuses, telles que Cinna , Nicomède , Zénobie même, il joignit, pour égayer le spectacle , les farces et les comédies qu'il avait composées en province; puis il eut l'audace d'attaquer sur son théâtre un des travers les plus à la mode dans la haute société d'alors, la préciosité, l'exagération ridicule des qualités heureuses que l'hôtel de Rambouillet avait su donner à la ville et à la cour. L'effet produit par la représentation des Précieuses ridicules fut considérable; et Molière admiré connut durant trois ou quatre ans les seules joies pures qu'il lui ait été donné de goûter.

Obligé de quitter le Petit-Bourbon que l'on démolissait pour agrandir le palais du Louvre, il se vit donner par Louis XIV la belle salle que Richelieu s'était fait construire au Palais-Cardinal, et où il put offrir aux applaudissements du public des comédies en vers qu'il composait à mesure: Sganarelle , don Garcie de Navarre , la seule erreur de son talent d'exception, les Fâcheux , l'Ecole des maris , et, à la fin de , l'Ecole des femmes dont la brillante fortune marque le terme de la vie heureuse de Molière. Il y gagna l'opulence pour lui et pour ses camarades, mais à dater de ce jour il cessa de connaître la paix véritable: D'autre part, l'éclatant succès de sa nouvelle pièce portait ombrage aux comédiens des troupes rivales et aux auteurs de comédies moins bien accueillies.

De là des inimitiés sans nombre et des attaques multipliées auxquelles Molière crut pouvoir répondre parce que la protection du roi mettait sa troupe à l'abri de tout danger. Quoique ancien élève des jésuites , il paraît avoir été toujours indifférent en matière religieuse, et l'opposition systématique des âmes pieuses qui condamnent les spectacles comme une des pompes de Satan lui paraissait attentatoire à sa liberté. Il avait dû courber la tête en , lorsque le prince de Conti lui avait signifié son congé; cette fois, il entendait soutenir ses droits et au besoin porter la guerre dans le camp de ses ennemis.

Quelques semaines après la dernière représentation de l 'Ecole des femmes , il inaugura la série de ses vengeances: Bientôt ce fut le tour des comédiens de l'Hôtel de Bourgogne et des poètes envieux, de Montfleury, de Boursault , de Donneau de Visé; l'Impromptu de Versailles , un tout petit acte en prose, suffit pour les écraser tous.

Les dévots enfin, qui n'allaient pas au théâtre, purent entendre dire, en mai , que Molière venait de faire jouer devant le roi les trois premiers actes de Tartuffe. Le poète avait touché juste, mais il avait frappé trop fort ; le clergé, la magistrature même intervinrent, et Louis XIV , malgré son despotisme, dut attendre cinq ans avant de donner libre cours aux représentations de Tartuffe.

Molière exaspéré se consola du moins en mettant sur la scène un Don Juan scélérat et finalement hypocrite, dont le prince de Conti pourrait bien avoir été le modèle, dans une certaine mesure au moins. Ainsi Molière était en guerre ouverte avec un grand nombre de ses contemporains: Il devenait taciturne et, un moment même, en , quand il composa le Misanthrope , il faillit succomber à l'abattement.

Menu de navigation

S'il n'avait pas eu l'appui de Louis XIV, il aurait certainement perdu courage. Mais cette protection royale, le poète comédien la payait bien cher, et l'on ne comprendrait rien à la vie de Molière si l'on ne songeait aux fatigues, aux dégoûts de toute nature que lui apporta le titre si envié d'amuseur officiel du roi. Il fallait donner satisfaction, et sur-le-champ, aux moindres caprices du maître, passer des jours et des nuits à improviser, à apprendre, à répéter des pièces, imaginer des divertissements qui fussent de nature à lui plaire, se mettre l'esprit à la torture pour composer des comédies mythologiques, des pastorales comiques ou de grosses bouffonneries à la Pourceaugnac , introduire des intermèdes ou des ballets dans les pièces mêmes qui comportaient le moins ce genre d'ornements, semer peut-être dans ses comédies des allusions plus ou moins transparentes aux passions, aux fantaisies et aux rancunes du monarque, flatter enfin de toutes les manières le plus orgueilleux des rois.

On ne saura jamais sans doute ce que Molière a souffert ainsi durant les treize dernières années de sa vie, et la postérité a le droit de juger sévèrement un prince qui comprenait si mal son rôle de protecteur des lettres. Au lieu de lui faire jouer à satiété des pièces anciennes ou nouvelles et de lui commander des bluettes indignes d'un si puissant talent, Louis XIV aurait dû exiger de Molière qu'il renonçât le plus tôt possible à son métier de comédien.

II aurait dû lui assigner une pension de Mais quoi! A ces nombreuses causes de chagrin s'en joignaient d'autres d'une nature toute particulière: Après avoir mené ,jusqu'à l'âge de quarante ans la vie fort libre des comédiens d'alors, il épousa en , c. Il entrait ainsi dans une famille peu honorable et s'exposait en raison de sa conduite antérieure aux médisances les plus fâcheuses, aux calomnies les plus atroces.

Biographie de Molière (1622- 1673)

Il ne tarda pas à en être cruellement puni. Ses ennemis propagèrent au sujet de cette union des bruits infâmes, et le vers de Polyeucte La prostitution, l'adultère et l'inceste, dut retentir maintes fois à ses oreilles. En vain le roi et la duchesse d'Orléans lui donnèrent des témoignages d'estime publics et acceptèrent, par exemple, de tenir sur les fonts baptismaux l'aîné de ses enfants ; les insinuations perfides allaient toujours leur train, et Molière en souffrait beaucoup.

Ce n'est pas tout encore: Mlle Molière devenue comédienne au lendemain de son mariage, et en cela son mari commit une grave imprudence, ne sut pas comprendre qu'elle était la compagne d'un homme que Boileau déclarait le plus grand de son siècle. Elle avait toute la coquetterie de Célimène, elle voulut plaire, elle s'en laissa conter par les jeunes seigneurs de la cour, et de légèretés en légèretés elle en vint au scandale.

Molière, qui l'aimait passionnément, fut donc en proie aux tortures de la jalousie. Sganarelle nullement imaginaire, il exhala ses plaintes, il pria, menaça, mais en vain; il dut exiger une séparation, et les deux époux cessèrent quelque temps de vivre ensemble, mais ils ne cessèrent pas de se rencontrer sur les planches du théâtre, aux répétitions intimes et aux représentations publiques; c'était pour le mari jaloux un supplice de tous les instants. N'y pouvant plus tenir, il accepta de se réconcilier avec sa femme et de reprendre la vie commune; mais Armande ne tint pas les promesses qu'elle avait dû faire, et la situation ne fit que s'aggraver, d'autant plus qu'une nouvelle rupture devenait impossible.

Le grand homme et son indigne compagne continuèrent donc jusqu'à la fin de vivre ensemble et de se quereller: Dessin d'Eustache Lersay. Une dernière cause de chagrin pour Molière durant les sept ou huit dernières années de sa vie, ce fut l'état précaire de sa santé. Il ne parlait guère de la médecine et des médecins dans ses premières comédies , et cela sans doute parce que, peignant toujours d'après nature, il n'aimait pas parler de ce qu'il ne connaissait pas.

Il décide de devenir comédien malgré le sort qui leur était réservé ils étaient excommuniés. En juin , s'associant aux Béjart, il fonde avec eux la troupe de l' Illustre Théâtre. Il choisit le nom de scène de Molière. Sa troupe, environ une dizaine de comédiens, joue des tragédies à la mode. Elle se heurte aux troupes installées à Paris comme celles de l' Hôtel de Bourgogne ou du Marais. Les dettes s'accumulent: Il n'abandonne pas pour autant le théâtre, et l'Illustre Théâtre, s'associant alors à la troupe du comédien Dufresne protégé par le duc d'Épernon, gouverneur de Guyenne , part jouer en province.

Les comédiens jouent des tragédies, des comédies d'autres auteurs, mais aussi les premières comédies écrites par Molière. Ils mènent une vie relativement facile. En Molière devient le directeur de la troupe.

Nos analyses des livres de Molière

De à , la troupe de Molière parcourt le sud-est du royaume: Elle joue également à Pézenas devant le prince de Conti, cousin du roi et président des États du Languedoc, dont elle reçoit une pension. En , la troupe prend le titre de troupe de monsieur le prince de Conti. Cependant en , Molière se brouille avec le prince qui, devenu janséniste , prend en horreur le théâtre. Ce long séjour en province va permettre à Molière d'acquérir l'expérience de directeur d'une troupe de comédiens souvent agités par des querelles et des jalousies.

Il doit également résoudre les problèmes d'intendance location des salles, voyages, paiement de taxes diverses. Il doit aussi affronter l'opposition des autorités locales qui souvent sont hostiles aux spectacles où l'on rit des vieux qui épousent des jeunes filles, où on a souvent recours à des propos ou des gestes obscènes pour faire rire le public.

Une Vie de Guy de Maupassant

L'habitude s'est prise dès la fin du XVII e siècle chez les historiens d'appeler troupe de Molière, par commodité, l'ensemble des comédiens et comédiennes qui, Rey ()» [archive]; ↑ On ignore quelles furent les deux pièces jouées de recherches sur Molière, sur sa famille et sur les comédiens de sa troupe. Molière (de son vrai nom Jean-Baptiste Poquelin) est un dramaturge et comédien français, né à Il rencontre, en , une famille de comédiens: les Béjart.

La fréquentation de milieux sociaux divers lui permet aussi d'observer ses contemporains dont il s'inspirera dans la création de ses personnages de comédie. Il écrit pour sa troupe, tout en utilisant les procédés de la commedia dell'arte pratiquée par les comédiens italiens qui sillonnent la province. Après un long séjour à Rouen, la troupe de Molière revient à Paris en octobre C'est alors que débute la période faste.

Molière et sa troupe sont installés par le roi au théâtre du Petit-Bourbon et ils y jouent en alternance avec la troupe italienne de Scaramouche.

Classification

Molière va alors créer des farces comme Les Précieuses ridicules et Sganarelle ou le Cocu imaginaire. En , il inaugure son nouveau théâtre installé au Palais-Royal en créant Dom Garcie de Navarre ou le Prince jaloux , sa comédie héroïque en cinq actes et en vers.

Molière de A à Z

C'est un échec seulement sept représentations. Il renonce alors à jouer et à écrire des tragédies ce qui était alors sa plus haute ambition. Il va désormais se consacrer à la comédie et donner ses lettres de noblesse à ce genre théâtral jusqu'alors méprisé par les grands acteurs. Il va alors écrire L'École des maris et participe en août , avec sa pièce Les Fâcheux , aux somptueuses fêtes du château de Vaux-le-Vicomte que le surintendant des finances Nicolas Fouquet donne pour éblouir Louis XIV.

En , le succès de sa pièce L'École des femmes va être à l'origine d'une grande polémique avec les auteurs et les comédiens rivaux et des courtisans dont il s'était moqué dans Les Précieuses ridicules. Pour répondre aux critiques, même aux attaques contre sa vie privée, Molière va écrire La Critique de l'École des femmes juin et L'Impromptu de Versailles décembre Il est soutenu par le jeune roi, qui accepte d'être le parrain du premier fils de Molière.

Devenu un des organisateurs des spectacles de la cour royale, Molière doit fournir sans cesse la matière de nombreux spectacles.